Livre 5 : Europe, quelle place pour la solidarité ?

« L’Europe ne peut exister que par le progrès des femmes et des hommes qui la composent »L’Institut Maçonnique Européen a été créé par la Grande loge féminine de France pour porter la parole des Franc-maçonnes au sein des instances européennes.
La mise en place d’une véritable politique sociale communautaire et solidaire pourrait être le vecteur de la construction d’une Europe non seulement économique mais telle que l’avait rêvée ses fondateurs. Une Europe unie.
Les loges de la G.L.F.F. travaillent sur ces questions très actuelles et les choix de société qu’elles impliquent. Elles le font avec leurs regards de femmes dont les expériences sont souvent, par la force des choses, majoritairement le fruit de leur implication dans les domaines de l’éducation, de l’aide à la personne et de la transmission. Elles sont les meilleures défenseures de leurs droits – car les plus concernées, sur les questions d’égalité de parité, de lutte contre les discriminations.
Cet ouvrage analyse les différentes formes de solidarités organiques, familiales, institutionnelles à l’origine des les liens indéfectibles qui constituent le corps social. Il ouvre des pistes de réflexion et fait des propositions car la construction d’une Europe solidaire serait le meilleur rempart contre les extrémismes qui ressurgissent à la faveur de la crise.
Ce livre s’inscrit dans une dimension prospective. À l’instar des précédents opus de la collection Voix d’initiées, Europe quelle solidarité ? dirigé Dominique Bonetti, se fait l’écho des travaux et interventions de femmes membres de la G.L.F.F. et de leur Grande-Maîtresse Catherine Jeannin-Naltet, qui le préface.