L'INITIATION EST UN VERITABLE CHEMIN DE VIE

Marie Claude KERVELLA BOUX.
Présidente

Vous voilà sur le site de la Grand loge féminine de France.
Par hasard, curiosité, intérêt, ou bien visiteuse régulière.
Notre Obédience existe depuis 75 ans, mais la Franc-Maçonnerie féminine est bien plus ancienne, avec des périodes d’activité plus ou moins intense, au fil de l’histoire, comme pour toute la Franc-Maçonnerie en général.
Avec aujourd’hui 14 000 membres, en France, et dans le monde, après avoir créé plus d’une dizaine d’Obédiences féminines dans le monde, la GLFF est présente pour permettre aux femmes en recherche d’elles -mêmes et des autres, de construire une vie pleine de sens.
Dans notre monde tourmenté, où la jeunesse nous interpelle sur le devenir de la planète et du monde, La FM nous donne les outils pour nous construire et construire une humanité plus solidaire et fraternelle.
Alors qu’il existe des Obédiences mixtes, pourquoi choisir une Obédience mono genre ? Parce que la FM est tout d’abord une société initiatique et que, touchant au plus profond de nous-même, l‘initiation se vit, selon nous autrement, entre soi.
Nos travaux symboliques nous conduisent à aborder, avec un regard critique mais bienveillant, les thèmes sociétaux, notamment au regard des enjeux qui se posent pour les femmes, plus particulièrement.
Les droits des femmes sont constamment menacés, pour certains, loin d’être acquis, pour d’autres, nous travaillons à ce qu’ils soient respectés, condition indispensable à l’universalité des droits humains ;
C’est la raison pour laquelle nous sommes également très attentives au respect du principe de laïcité, en France mais aussi en Europe, car il garantit aux femmes de pouvoir faire appliquer leurs droits.
Dans nos loges, mais aussi dans nos différentes commissions, ces préoccupations sont présentes, de même que les questions d’éthique et de bioéthique. Sur ces thèmes, n’est-ce pas le corps des femmes qui est le principal enjeu ?
Parcourez notre site, venez nous rencontrer lors de conférence publique ou de journées Temples Ouverts, à Paris ou en province.
Vous pouvez également, si vous souhaitez être contactée, laisser vos coordonnées sur info@glff.org
Vous pourrez ainsi mieux nous connaitre, découvrir nos travaux, notre histoire, et venir nous rejoindre si vous pensez que l’idéal maçonnique peut vous permettre de donner un sens à votre vie.

Marie Claude Kervella Boux
Grande Maitresse

NOS ACTUALITÉS

NOS RENDEZ-VOUS

Liste de nos événements publics
  • 23 octobre 2019                                               

    conférence publique  de la Grande Maitresse à  Saint Denis de la Réunion

    lire la suite

  • 24 octobre 2019                                                  

    conférence publique de la Grande Maitresse à  Saint Pierre de la Réunion

    lire la suite

  • 25 octobre 2019                                                  

    conférence publique à Marmande
    "la franc maçonnerie féminine"

    lire la suite

  • 9 novembre 2019                                                  

    RENCONTRES DE LA GLFF
    ENTRE LES MURS

    lire la suite

  • 16 et 17 novembre 2019                                                  

    SALON DU LIVRE MAÇONNIQUE
    de Paris

    lire la suite

  • 20 novembre 2019                                                  

    conférence publique à Agde 
    "L'engagement maçonnique au féminin" 

    lire la suite

Foire aux questions

Ouverte sur le monde, la G.L.F.F. n’est pas une secte :

La G.L.F.F. ne propose aucune doctrine et ne prône aucun dogme. Seule s’exerce la liberté absolue de conscience pour ses adhérentes.

Pour y entrer il faut en faire la demande et que cette demande soit acceptée par une Loge.

Pour quitter cette Obédience, il convient d’en faire la demande et de démissionner comme dans toute association.

Seule une cotisation annuelle est demandée.

Parmi les Obédiences maçonniques en France, il y a des Obédiences strictement masculines ou strictement féminines et des Obédiences mixtes. Le choix est donc très ouvert et c’est très bien ainsi.

Pourquoi n’y aurait-il que des espaces communs aux hommes et aux femmes ? Est-ce la liberté s’il n’y a pas de choix ? Pourquoi les femmes ne pourraient-elles pas avoir un lieu d’autonomie pour construire les composantes les plus profondes de leur être : une identité, une conscience, une spiritualité ? 

Si autrefois la non mixité excluait et discriminait les femmes, elle peut être également un choix, une voie pour leur épanouissement.

Devenir Franc-maçonne, c’est choisir de s’engager sur un chemin de quête ; 

Nous sommes certaines d’avoir besoin de progresser, de comprendre le monde auquel nous appartenons ; c’est une démarche proche du questionnement métaphysique.

La Franc-maçonnerie est une philosophie sans dogmatisme qui garantit la liberté de pensée. Nous ne prônons pas la pensée unique, au contraire.

Le passage d’un état de profane à initiée est comme une seconde naissance ; il permet une quête spirituelle moderne en dehors de tout référent religieux ou dogmatique.

Nous devenons encore plus à l’écoute de soi et des autres pour chercher les réponses et avant tout notre réponse.

La Franc-maçonnerie est un appel à l’intuition, à l’imagination, à la création continue dont chacune est porteuse, affranchie de tout jugement.

En loge, les sœurs apprennent à découvrir qui elles sont et à écouter les autres qui apportent des éclairages différents.

Etre initiée est un paradoxe apparent ; s’ouvrir sur le monde en allant au plus intime ; aller chercher ses potentialités ; travailler pour s’accomplir et se réaliser pleinement.

Deux explications totalement différentes méritent d'être mentionnées. 


Si la Franc Maçonnerie se raconte difficilement c'est essentiellement parce qu'il faut la vivre. Nos méthodes de travail, nos cérémonies, hors contexte, peuvent sembler difficiles à comprendre car ce qui est proposé est un tout, un cheminement progressif, rempli de mise en conditions, qui méritent d'être vécues les unes après les autres. Et c'est là que réside l'essentiel de notre besoin de discrétion : conserver pour chaque postulante ces découvertes . Peut s'ajouter à cela une envie de discrétion de cet engagement qui est souvent vécu comme un choix intime.  

Sur un plan plus historique les maçons, comme tant d'autres minorités, ont gardé un souvenir si cuisant de périodes noires au cours desquelles il « suffisait » d'être franc maçon pour être déporté, que cela incite parfois à une certaine prudence. Vous avez sans doute vous aussi trop souvent entendu parler du fameux complot judéo maçonnique.

Pour nous rejoindre une condition s'impose : être une femme. Quelque soit votre parcours personnel et professionnel vous pourrez trouver votre place en Grande Loge Féminine de France. Ce qui est le plus important pour entrer en Franc Maçonnerie c'est de le vouloir pleinement. Il faut vraiment prendre cet engagement de soi à soi, il est possible d'être guidé sur le chemin par d'autres mais c'est à chacune de savoir si elle est prête pour ce voyage qui, si tout se passe bien, sera le voyage de toute une vie. Si vous avez cette conviction, vous pouvez nous contacter via ce site (info@glff.org) et simplement nous dire que vous souhaitez nous rejoindre et pourquoi.


La Grande Loge Féminine de France compte aujourd'hui plus de 14.000 sœurs, membres de 445 loges réparties en France métropolitaine mais aussi en Outre Mer, dans l'Océan indien, le Moyen Orient et les continents africain et européen. En nous contactant, il vous sera indiqué quelle est la loge la plus proche de chez vous.

Téléchargements

Plaquette

Espace presse

Dossier de presse

Nous contacter

Contacter la GLFF par mail

- glff.org - site officiel de la Grande Loge Féminine de France