Livre 7 : Mythes, femmes et sociétés – Gisements et surgissements

« Relier mythes et sociétés, essayer de comprendre comment ils se sont dits, racontés différemment selon l’époque, nous permet d’éclairer notre présent en ses avancées sociales comme en ses reculs ou ses menaces. »
Ce livre est une évocation des multiples personnages féminins rencontrés au fil des récits antiques et des contes. Les déesses de la mythologie se font initiatrices aux mystères de la vie, dépositaires des secrets de la fécondité quand d’autres portent le glaive et se révoltent. Par leur effet cathartique ces archétypes féminins, qu’ils soient des figures gracieuses et rassurantes ou déviantes et ténébreuses, entrent en résonance avec les profondeurs de la psyché. L’étude des mythes est une façon d’approcher leur vérité et leur part de sacré afin de mieux comprendre ce qui a conduit dans l’histoire des sociétés humaines à emprisonner ou à libérer les femmes.
Entre sagesse et transgression il s’agit pour elles de réinventer leur véritable rôle dégagé de l’imaginaire masculin afin que toutes les êtres humains femmes et hommes se bâtissent librement et bâtissent ensemble égalitairement et fraternellement.
Ce livre nourri de contributions individuelles ou collectives de femmes de la Grande Loge Féminine de France est préfacé par sa Grande Maîtresse Catherine Jeannin-Naltet.
Noëlle Martin est membre de la commission d’histoire et de recherche de la GLFF.
Dominique Paul est plasticienne et poète.