Mobirise Website Builder

COMMISSION DES DROITS DES FEMMES


Commission Nationale des Droits des Femmes

Depuis sa création, La Grande Loge Féminine de France a toujours été particulièrement attentive au respect des droits des femmes et de leur dignité. Partant du constat que la discrimination envers les femmes traverse toutes les sociétés et tous les champs sociaux, que les droits des femmes sont encore aujourd’hui trop souvent bafoués, et que, dans notre pays, le décalage persiste entre le principe d’égalité et sa mise en place, la Grande Loge Féminine de France s’est dotée d’une Commission Nationale des Droits des Femmes, relayée dans chacune des douze Régions par une Commission Régionale, qui elle-même est en relation permanente avec les Loges (environ 450), réparties en France et à l’international) . 
La Commission s'attache à porter le regard des franc-maçonnes sur les problématiques des femmes d'aujourd'hui, à interroger les structures politiques, sociales et religieuses, ainsi que les courants culturels, qui pérennisent l’inégalité entre les femmes et les hommes, au détriment des femmes, et à imaginer des moyens pour y remédier. 

En effet, même si nos sociétés ont « favorisé »dans leur droit « l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux, et aux fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales », elles restent encore profondément androcentrées, ainsi que le souligne l’anthropologue Françoise Héritier.
 
La réflexion de la Commission se porte particulièrement sur quatre thèmes :
- Elargissement des droits démocratiques en France et en Europe, exigence d’exercice de la parité
- Dignité et intégrité des femmes : violences physiques, verbales, psychologiques, culturelles, encore trop souvent tolérées, et prostitution,
 - Situation économique et financière : précarité des emplois, temps partiel, interruptions dans le travail, inégalités salariales, difficultés d’accès aux formations rémunératrices, inégalité des retraites, etc .,( Rapport sur la paupérisation des femmes),
- Promotion d’une éducation à l’égalité, dès le plus jeune âge, pour que filles et garçons aient des chances égales et puissent épanouir pleinement leurs potentialités. 

A ces divers titres, la Commission a été chargée en 2013 de la rédaction du rapport alternatif de la GLFF pour le Comité CEDAW : Convention pour l’élimination des discriminations envers les femmes. Celui-ci a permis de mettre en lumière les insuffisances actuelles concernant les droits des femmes dans notre pays et de proposer des préconisations. Le document finalisé, traduit en anglais a été remis à la Présidente du Comité CEDAW aux Nations Unies Le 1er Décembre 2013.

La Commission Nationale des Droits des Femmes a également un rôle de veille et d’alerte au regard de l’actualité ainsi qu'un rôle d'expert et de conseil auprès de la Grande Maîtresse.
Elle prépare des contributions sur les sujets d’actualité : ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe, fin de vie, situation des femmes émigrées et migrantes, lutte contre le système prostitutionnel, égalité femmes-hommes, violences envers les femmes… 

UN RÔLE D’EXPERT

Elle participe à l’élaboration des dossiers pour les auditions de la GLFF auprès des Institutions de la République : loi sur les signes religieux à l’école, loi sur le voile intégral, accompagnement des personnes en fin de vie, égalité entre femmes et hommes contre les intégrismes religieux…
Elle propose des actions : envoi aux candidat-e-s à l’élection présidentielle de 2012 d’une plate-forme « 2012 : Pour une politique d’autonomie des femmes », 2013 : questionnaire aux candidat.e.s aux élections européennes portant entre autres sur le thème des droits des femmes, 2017 : questionnaire aux candidat.e.s aux élections présidentielles.
En outre, elle organise en direction du public des manifestations, tant à Paris qu’en Province, pour faire avancer la réflexion et participer à l’établissement des droits des femmes.
Colloques :
2009 : « Etre femme au XXIème siècle : textes, mensonges et idéaux » Lille, février 2009
2012 : « pour une politique d’autonomie des femmes », mars 2011, Paris,
2011 : « Corps de femmes et éthique », Rennes,
2012 « Education à l’égalité : construire une conscience libre », Tours
2013: « L’Europe, creuset de l’idée de démocratie et des droits fondamentaux de l’individu », Paris.
2015 : « 1975-2015, De la Loi Veil aux Droits des Femmes en Europe aujourd’hui », , Paris, mars 2015
2016 : « Droits des femmes et contenus théologiques : une confrontation inévitable »12 mars 2016, Paris dans le cadre des 70 ans de l’obédience. Colloque repris en régions.
2017 : « Droits des Femmes en mouvement » Paris, février 2017dans le cadre des 10 ans de la Commission
.